mes dentelles trouées

mes dentelles trouées.. mon cashmere rouge que j’adore que je traîne depuis des années au moins plus de 30 ans… plein de trous et ce sont pas les mites..c’est l’usure du temps qui glisse sur moi mais pas sur mes pulls… impossible d’en faire un peille pour lustrer mes bottines.. j’ai l’impression de ne plus pouvoir respirer à la pensée de m’en défaire… me souviens plus comment il est né à ma peau… un voyage en irlande.. une solde chopée dans un tas de non couleur… je l’ai aimé à la première caresse… doux comme un doudou.. et j’ai crapahuté avec dans ces années d’avant… tombant sur des pantalons, habillant des jupes, noué à la taille en randonnée, enlacé sur les épaules au frisquet du soir ou de l’océan… quand je me fringue j’achète au moins 3 tailles au-dessus et plus si je trouve… façon katharine hepburn dans les spencer tracy… ou des restes de ma mère… elle filait pas nos vêtements à la suivante.. alors ils devaient durer au moins trois ans… neufs pour la messe… ensuite pour les promenades et ils terminaient par tous les jours à l’école…j’ai eu un trench que mon mari en douce? en catimini a jeté tant je lui faisais honte tellement « qu’il y avait plus de reprises que de tissus »… et je l’avais sauvé de la poubelle en le repêchant.. j’ai des tee shirts tellement troués que l’on dirait qu’ils sont en dentelles prêts à être emportés par les poignées de porte quand je m’y accroche très speed et qui font dire à caro quand elle passe « j’adore tes dentelles » !!! suis pas shylock.. mais j’ai la peau de la princesse au petit pois.. et ce coton fait osmose et je ne retrouve pas le même.. … j’ai eu une voiture « l’oeuf » tellement sparadrée qu’elle faisait l’admiration des touristes à la cité… ils la prenaient même en photo… pensant peut-être à un vestige de l’inquisition… et puis j’aime mes doudous… quand ils sont moi… sentent moi et comme dirait cette fameuse italienne « je les aime tellement que je vais m’épouser ». md

Auteur : md esteban

... chante faux...et même moi je ne me crois pas...

Une réflexion sur « mes dentelles trouées »

  1. C’est bien le propre des dentelles, d’être trouées;
    on peut se voir belle en ce miroir
    légère et courte-vêtue de tant que tissus (sans dessus dessous )
    l’avantage va de pair avec l’écriture des courants d’airs…
    – de là à tirer gloire des frissons du soirs…-
    on se demande si en Irlande
    c’est si confortable les jours de pluie…
    et si tu mettais ton imperméable, et si, et si….

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :