une histoire à l’eau de rose

une histoire à l’eau de rose..
sais pas pourquoi n’aime pas les roses.. les rouges.. les blanches je comprendrais.. « c’est aujourd’hui dimanche tiens ma jolie maman voici des roses blanches.. » et chantées par Berthe Silva tu meurs deux fois..
j’aime l’amour et la voilà effeuillée en milliers de pétales faisant de la première nuit d’amour la couche de Cléopâtre et d’Alexandre…et l’aime toujours pas.. ..mais j’aime chantonner « cueillons la rose au gué au gué….. »j’aime le vin et la revoilà en blanche dans la romaine légende de Venus et Cupidon qui la pourpre par maladresse en y renversant son vin….ainsi naquit en rose rouge le coeur offert de tous les amants .. .j’ai reçu en bouquet les 101 roses rouges mais elles n’avaient pas et c’est sûrement cela.. les têtes inclinées… … la voilà en adoration Rosaire et j’adorais pour Marie les processions chantant avec mon coeur sa gloire et de ma corbeille d’osier je semais les pétales des roses chapardées sur les chemins .de l’école…..ici on ne fêtait pas les rosières.. juste les mariages en blanc et traîne .bien loin de Jean Eustache et de ses rêves … me souviens pas si « tant aimée » à son revers la portait .rouge au milieu de la croix ….. pour Sophie et Hans Schol qui s’opposèrent à Hitler en 1943..elle fut  » la rose blanche  » comme peut-être les armes qui les ont tués…..chez .Henri Gougaud elle est  » L’étrange sort de la beauté, complice des joies érotiques et symbole, chez les Chrétiens du sang des martyrisés » ..on dit que le roi Midas se serait enfui avec elle pour la Macédoine et de par le monde elle sera essaimée…. mais elle serait née il y a 40 millions d’années… on dit aussi que c’est à l’apparition du mal sur terre qu’elle s’épine….est-ce ma raison de ne pas l’aimer ? mais j’aime la poétesse des roses de Saadi qui parle si bien du charnel sans faire l’ose..alors de grâce ne m’offrez des roses.. j’adore les oeillets..md

Auteur : md

... chante faux...et même moi je ne me crois pas...

Une réflexion sur « une histoire à l’eau de rose »

  1. quelle offense à Rilke ! 🙂
     » Je te vois , rose, livre entrebaillé,
    qui contient tant de pages
    de bonheur détaillé
    qu’on ne lira jamais « 

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s